VivaTechnology 2019, AfricaTech
Lancement du club numérique franco-congolais
Bordeaux, mars 2019
ATDA 2018, Paris, novembre 2019
Castres, université e_santé 2018
Rencontres Affaires Francophones, Paris 2018
Sommet PME Dakar Février 2018
Abidjan ATDA, 28 novembre 2017 Ministres Koné, Ancip, Lemoyne
Ministres
Paris ATDA, 25-27 octobre 2017
Abidjan ATDA, 28 novembre 2017
JADN 2016 - Cérémonie finale
ADD - Bamako 2017, Sommet des chefs d'Etat
ATDA, Paris, 25-27 octobre 2017
Gorée (Sénégal)
JADN2016
Digital African Tour, Ouagadougou 2017

La consommation d'Internet ou audiovisuelle est différente selon les pays. L'Afrique ne déroge pas à la règle selon l'enquête du cabinet Kantar



Les Congolais (RDC) et les Gabonais sont ceux qui regardent le plus la télévision, mais c'est au Mali et au Burkina Faso qu'on écoute le plus la radio. Concernant l'usage d'internet, les Sénégalais sont en tête des usagers, nous apprend le cabinet Kantar dans sa récente étude intitulée Africascope.

Aux Congolais la télé, aux Burkinabés la radio, aux Sénégalais internet. La filiale française du cabinet d’étude et de conseil Kantar, spécialiste international de l’observation du comportement des utilisateurs de médias, a publié début septembre son études Africascope 2019.

Celle-ci couvre huit pays d’Afrique subsaharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, République du Congo, Sénégal, l’ensemble représentant au total 19,1 millions d’individus âgés de quinze ans et plus.

Le cabinet estime que « les acteurs médias et les annonceurs manifestant un intérêt croissant pour l’Afrique », cette radioscopie offre aux annonceurs de une connaissance des consommateurs pour une valorisation des médias et une optimisation des investissements publicitaires.

 

28 % d’usagers quotidiens d’internet


Dans les grandes lignes, cette étude montre qu’en 2019, 92 % des Africains sondés ont regardé la télévision quotidiennement durant en moyenne 3h56, soit quatre minutes de moins qu’en 2018. 62 % d’entre eux ont écouté la radio quotidiennement, pendant une durée moyenne de 1h29.

Pour ce qui est d’internet, ils sont 53 % à s’être connectés occasionnellement et 28 % à se connecter tous les jours ou presque (deux points de plus qu’en 2018) pendant 42 minutes en moyenne. l'Afrique n'échappe pas à la règle, Internet se répend partout malgré les problèmes de qualité et d'accès aux réseaux.