Observatoire e-santé 2020
Bordeaux, mars 2019
Lancement du club numérique franco-congolais
VivaTechnology 2019, AfricaTech
ATDA 2018, Paris, novembre 2019
Castres, université e_santé 2018
Rencontres Affaires Francophones, Paris 2018
Sommet PME Dakar Février 2018
Abidjan ATDA, 28 novembre 2017 Ministres Koné, Ancip, Lemoyne
Ministres
Paris ATDA, 25-27 octobre 2017
Abidjan ATDA, 28 novembre 2017
JADN 2016 - Cérémonie finale
ADD - Bamako 2017, Sommet des chefs d'Etat
ATDA, Paris, 25-27 octobre 2017
JADN2016
Digital African Tour, Ouagadougou 2017

1ère école de codage d'Afrique de l'Ouest : Sonatel Academy célèbre sa deuxième promotion de diplômés
 
Conformément à son ambition d'être le partenaire privilégié de l'Etat dans la transformation digitale de nos sociétés et l'inclusion numérique des populations, le Groupe Sonatel célèbre la deuxième promotion de diplômés issue de la première école gratuite de codage d'Afrique de l'Ouest : Sonatel Academy, qui a pour marraine feue Mme Rose Dieng KUNTZ.

L’éducation et le numérique : un mariage gagnant. La crise du Covid-19 et le principe du confinement qui l’a accompagnée ont fortement perturbé les systèmes éducatifs dans tous les pays du monde. Le Burkina Faso n’a pas échappé à cette règle. Dès le mois de mars, en application du principe de précaution, tous les établissements scolaires ont été fermés, à l’exception des classes à examens (CM2, 3e et terminale). La déscolarisation des élèves durant quatre mois a entraîné une déperdition importante dans l’acquisition de connaissances.

Le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique congolais, Léon Juste Ibombo, a procédé, le 6 novembre, par visio-conférence à la mise en service officielle de la plateforme africaine de communication et d’information pour la santé et l’action économique (Acip). L’outil permettra de renforcer le dispositif de riposte à la covid-19.

Les Assises de la Transformation Digitale en Afrique (ATDA) réunissent chaque année à Paris les principaux décideurs de l’écosystème numérique africain pour échanger sur les enjeux de la construction numérique. Cette année ils seront 100% digital

Le laboratoire de fabrication Senfablab aide les femmes d’un quartier populaire de Dakar à moderniser des métiers traditionnels.
Ainsi une apprentie couturière de 22 ans dessine les traits de fins dessins avec la pointe de sa souris sur un ordinateur. Elle essaie différentes couleurs, selon son imagination. « Ce motif sera ensuite cousu sur une robe grâce à une machine de broderie numérique », dit-elle, fière de ses nouvelles compétences.