Observatoire e-santé 2020
Bordeaux, mars 2019
Lancement du club numérique franco-congolais
VivaTechnology 2019, AfricaTech
ATDA 2018, Paris, novembre 2019
Castres, université e_santé 2018
Rencontres Affaires Francophones, Paris 2018
Sommet PME Dakar Février 2018
Abidjan ATDA, 28 novembre 2017 Ministres Koné, Ancip, Lemoyne
Ministres
Paris ATDA, 25-27 octobre 2017
Abidjan ATDA, 28 novembre 2017
JADN 2016 - Cérémonie finale
ADD - Bamako 2017, Sommet des chefs d'Etat
ATDA, Paris, 25-27 octobre 2017
JADN2016
Digital African Tour, Ouagadougou 2017

Cinq membres représentants chacun des ministères et agences phares intervenant dans la stratégie de transformation numérique ont été installés ce mercredi 23 septembre pour diriger le Comité national d’interopérabilité (CNI).

Pour coordonner efficacement  les différentes actions entreprises au sein des ministères, agences et structures de développement du numérique, le Bénin installe son Comité national d’interopérabilité. Dans l’exercice de ses fonctions, il est principalement chargé d’établir les orientations stratégiques de développement et d’utilisation de la plateforme nationale d’interopérabilité (PNI).

Déjà mise en place, la PNI porte sur l’intégration d’un ensemble de technologies en vue de garantir des échanges sécurisés de données entre différentes sources au sein de l’administration. Le CNI quant à lui permettra à tous les systèmes d’informations au niveau de l’administration béninoise, qu’elle soit publique ou privée, d’interopérer.

Le rôle du CNI s’étend aussi à l’approbation des mises à jour du cadre d’interopérabilité proposées par la structure de coordination (SC), la définition des orientations en matière de coopération avec les instances internationales compétentes pour l’interopérabilité avec les gouvernements étrangers et les organisations internationales.

« Succès de l’administration intelligente au Bénin »

En effet, ce Comité doit son existence au décret 209 du 18 mars 2020 portant mise en place de la plateforme nationale d’interopérabilité « XROAD BJ » et fixation des règles de sa gestion et de son utilisation. Sa mission est de définir les politiques et stratégie nationales d’interopérabilité et d’assurer le règlement des conflits entre les participants. Il pourra également formuler des recommandations à l’Agence des services et systèmes d’information (ASSI), sa structure de coordination.

« L’autorité ministérielle souhaite un engagement individuel et collectif des membres, de la méthode et de la rigueur dans cette mission républicaine. Que chaque membre mesure la portée du rôle stratégique de ce comité dans le pari du succès de l’administration intelligente au Bénin », telle est l’exhortation d’Ahmed Sacca Yarou, directeur de cabinet du ministère du numérique et de la digitalisation, aux nouveaux membres installés.